La crainte du jugement de leurs pairs prévaut chez tous les alcooliques, surtout chez les médecins et les dentistes. Ils craignent d’être mal reçus s’ils se confient à un confrère.  Nombre d'entre eux ont de la compassion pour un confrère atteint d’un cancer ou d’une maladie cardiaque, mais pas pour celui qui a une dépendance à l’alcool ou aux drogues.  Ils ne reconnaissent pas que c’est une maladie mais croient à un manque de volonté.  Pourtant quand on parle de dépendance, la volonté ne joue pas.  Il doit y avoir quelque chose de plus fort pour remplacer la consommation. L'alcoolisme et la dépendance aux drogues sont classés comme maladies par l'Organisation Mondiale de la Santé.


Le secret est aussi attribuable à la nature de la profession.  Le médecin/dentiste est supposé avoir une solution à tous les problèmes, y compris les siens. Il travaille en compétition et a tendance à s’isoler.









Webmestre: BitBert